Bienvenue sur le site d'Interporc Rhône-Alpes

 

Fièvre Porcine Africaine

La DGAL fait part de 4 nouveaux cas positifs en Belgique qui attirent particulièrement l’attention :
- 1 cas dans la zone où avaient été détectés positifs les deux sangliers au-delà de la première clôture belge le 8 janvier dernier (les 2 sangliers qui avaient affolé tout le monde).
- 1 cas dans la zone Nord belge qui est connu depuis le week-end dernier et qui est très embarrassant car dans une zone boisée qui communique avec le massif des Ardennes. Il y aurait là de nombreux sangliers et donc un débordement envisageable du front FPA par là.
- 1 cas vers le Sud, non loin de la seconde clôture belge et donc de la frontière française.
- 1 cas vers l’Est, qui a été bloqué par un axe autoroutier.


Ces 4 cas, détectés sur sangliers trouvés morts, montrent que contrairement à ce que pensaient les experts qui étaient sur une poussée de la maladie vers l’Ouest, la FPA pousse fortement au Nord, Sud, Est et Ouest. Elle semble s’étendre dans toutes les directions, même si pour le moment les sangliers sont venus mourir avant les secondes clôtures belges ou l’autoroute.


Les barrières physiques fonctionnent donc. Il faut garder en tête malgré tout la discontinuité des clôtures belges liée à l’urbanisation présente à certains endroits. Ces nouveaux cas belges menacent en l’occurrence la Meurthe-et-Moselle où on n’a pas encore déployé le même dispositif de clôture française et de zone blanche que pour les Ardennes et la Meuse.


Au total 550 cas de PPA ont été détectés en Belgique depuis septembre dernier.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Interporc Rhône-Alpes