Comment nous joindre

 

INTERPORC RHONE-ALPES

23 rue Jean Baldassini

69364 Lyon Cedex 07

Téléphone :

04 72 69 91 99

Evolution de la PPA au 4 avril 2019

Situation en Belgique:

 

Les autorités belges continuent de trouver des sangliers morts, toujours dans le périmètre des premières clôtures posées au sud de la zone mais en dehors des premiers périmètres dans le nord.

 

Carte de la situation belge au 1er Avril 2019:

 

ll faut rester vigilant sur les deux zones à risque sud, très proches de la frontière française. Sur le nord, la situation pourrait dégénérer si la maladie venait à se propager plus à l'ouest, car dans le prolongement de ce massif forestier vers la France se trouve le parc naturel régional des Ardennes qui est une zone à très forte densité de sangliers.

 

Les autorités belges continuent de mener des opérations de chasse et de piégage pour diminuer la population des sangliers. Sur cette semaine, le bilan belge faisait état de 2 149 sangliers abattus ou trouvés morts parmi lesquels 713 se sont avérés positifs.

 

Carte des différentes zones dans les 3 pays: France-Belgique-Luxembourg:

 

Situation en France:

 

LA FRANCE EST INDEMNE DE FIEVRE PORCINE AFRICAINE A CE JOUR.

 

Les autorités françaises ont décidé de transformer la zone d'observation renforcée (ZOR) de la Meurthe et Moselle en zone blanche. Désormais la France dispose de trois zones blanches (Nord-Ardennes, Centrale-Moselle, Sud-Moselle et Meurthe et Moselle). Sur ces trois zones blanches la pose de clôture est terminée. La pose des équipements complémentaires (barrières et ponts canadiens) est en cours de réalisation mais devrait encore prendre quelques semaines.

 

 

Abattage des sangliers en France: concernant le dépeuplement des sangliers dans les zones blanches, les opérations sur le terrain (battues des chasseurs, battues administratives, tirs de nuit et piégeage) sont maintenant en vitesse de croisière. Un effort particulier va être fait sur la zone blanche sud car jusqu'à présent les effectifs étaient surtout concentrés dans les zones blanches centrale et nord. Comme la population de sangliers a nettement diminuée dans ces deux zones, les effectifs humains vont être déployés au sud.

 

Toutes les analyses réalisées sur les animaux trouvés morts et 20% des animaux abattus sont négatives. Le dispositif de suivi pour mesurer l'efficacité des actions engagées reste important.

 

Situation des élevages: les élevages situés dans les deux zones blanches nord et centre ont été vidés. Dans le reste de la zone (ZOR et ZO), tous les audits réalisés ont permis de déterminer le niveau de biosécurité des différents élevages présents et prendre les mesures qui s'imposaient. La plupart des petit élevages a été vidée et les plus importants ont fait des travaux pour renforcer les mesures de biosécurité.

 

 

Source: Compte rendu cellule de crise fièvre porcine africaine du 04 Avril 2019.iNAPORC-ANSP.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Interporc Rhône-Alpes